Les voix ne devraient pas être recomptées suite à la fraude électorale de mars 2017 dans l’arrondissement de Brigue. La commission de justice du Grand Conseil s’est prononcée sur les deux demandes de révision du parti chrétien social haut-valaisan et d’un avocat.

Elle préavise de ne pas entrer en matière. La Commission de justice a précisé que le recomptage des voix ne permettrait en aucun cas de déterminer le résultat de la votation dans les trois communes concernées. Le Parlement cantonal se prononcera sur la proposition de la COJU lors de sa session de novembre.