Des scientifiques de l'EPFL ont réussi à reconstruire une image dégradée par son voyage dans une fibre optique. Ils ont pour cela utilisé un programme informatique qui imite la manière dont le cerveau humain apprend à identifier les objets.

Ce travail pourrait accroître la quantité d'informations transmises par les réseaux de télécommunications, améliorer l'imagerie endoscopique utilisée dans les diagnostics médicaux, ou encore augmenter la capacité et la qualité des fibres optiques.