La cocaïne constitue le plus important des marchés de stupéfiants  en terres vaudoises. Selon une étude menée depuis 2016, la drogue représenterait à elle seule quatre cinquièmes du marché, avec un chiffre d’affaires de quelque 50 millions de francs.

L’évaluation du nombre d'usagers et l'analyse des eaux usées ont permis d’estimer la quantité de cocaïne consommée dans le canton entre 377 et 461 kilos par an.

Baptisée MARSTUP, cette étude est le fruit d’une collaboration entre Addiction Suisse, l'Ecole des sciences criminelles de l’UNIL et l'Institut universitaire de médecine sociale et préventive du CHUV.