L'usine d'incinération des déchets souhaite construire une installation de lavage acide des cendres qui devrait permettre de récolter jusqu’à 300 tonnes de zinc par an.

Aujourd’hui, ces cendres sont lavées à l’eau mais ce processus ne permet pas de récupérer les métaux. La nouvelle infrastructure sera dimensionnée pour traiter également les résidus de l’UTO, l’usine d’incinération des ordures du Valais central, et de celle des Cheneviers à Genève. Satom espère commencer les travaux cette année encore, pour une mise en service de l’installation courant 2020.