Pour Jacques Melly (à gauche) et Jean-René Fournier, un second tube permettrait aux usagers de se sentir plus en sécurité

Pour Jacques Melly (à gauche) et Jean-René Fournier, un second tube permettrait aux usagers de se sentir plus en sécurité
Si le tunnel du Gothard devait être fermé pendant sa rénovation, le trafic se reporterait de manière significative sur les routes valaisannes. Tel est l’argument avancé par le Comité valaisan en faveur d’un deuxième tube. Réunis ce matin à Sion, le Conseiller d’Etat en charge des transports Jacques Melly et le sénateur Jean-René Fournier ont plaidé pour cet ouvrage. Selon eux, il en va aussi de la sécurité des usagers de la route. Ils réfutent en revanche l’idée que ce projet entraînerait une augmentation du nombre de véhicules transitant par cet axe. Le peuple tranchera le 28 février.