Le Valais dispose désormais de sa Loi sur les violences domestiques. A une large majorité, le Grand Conseil a accepté ce matin le projet de base légale en ce sens. Elle prévoit principalement des mesures d’accompagnement pour les victimes, mais également, un encadrement pour les auteurs.

C’est l’Office de l’égalité et de la famille qui sera chargé d’assurer cette tâche. Le coût pour le canton s’élèvera à 500'000 francs par année.