Le coronavirus a contraint de nombreux étudiants à annuler ou déplacer leur séjour à l’étranger.

A l’Université de Lausanne, près de la moitié des échanges universitaires de cet automne n’auront pas lieu ou ont été repoussés au semestre suivant. Sans surprise, les voyages en dehors de l’Europe sont les plus touchés par ces annulations et les Hautes écoles n’échappent pas à la problématique. En Valais, la HES-SO a annulé tous les voyages hors de l’espace Schengen: 20 étudiants sont concernés. En revanche, les échanges sur le Vieux continent sont maintenus.