Comme les humains, les hirondelles de fenêtre sont en manque de logements.

En 20 ans, leur effectif a diminué de 30 % par manque de nichoirs disponibles, avance la station ornithologique suisse. Afin de faire le point, un recensement a débuté l’an dernier. Il a permis de constater que 14 sites de nidifications ont été perdus sur la commune de Vouvry depuis 2014. La rénovation de façades ou de bâtiments, de nouvelles constructions ainsi que la destruction volontaire de nids expliquent ce résultat. Il y a cependant de l’espoir pour cet oiseau nicheur, considéré comme «potentiellement menacé». Plusieurs dizaines de nids, placés dans des localités de la Riviera, ont trouvé preneur cette année.