Une étude menée auprès de 1865 employés montre un taux de séroprévalence de 10%.

Un chiffre plutôt bas étant donné qu’il provient d’une population travaillant dans le secteur de la santé, remarquent les responsables de l'étude, cités dans un communiqué diffusé aujourd’hui.