S’ils bouclent avec un déficit de quelque 180'000 francs, la Municipalité est relativement satisfaite par ce résultat.

Elle aurait pu s’attendre à pire puisqu’une baisse des recettes fiscales de 350'000 francs et une hausse de la facture sociale d’un montant similaire ont été enregistrées. Les entrées d’argent liées au droit de mutation ont, elles, aidé la commune.

Notons encore que la marge d’autofinancement est d’environ un demi-million. Une somme qui sera notamment utilisée pour la réfection des routes communales. Un préavis en ce sens a également été approuvé par les élus.