La production de propofol va encore croître dans le Chablais. Le chimiste rhénan Bachem, implanté à Vionnaz, prévoit d'investir 1 million de francs dans l'extension de ses capacités de fabrication.

Le but est de faire face à la demande exceptionnelle pour cet anesthésique utilisé dans le cadre du traitement du Covid-19. Depuis le début de la crise, Bachem a déjà introduit une cadence de production du propofol 24h sur 24 sur son site de Vionnaz, même s'il ne s'agit à la base pas du cœur de son activité. L'entreprise revendique la place de premier producteur de propofol à l'échelle mondiale.