L’Hôpital Riviera-Chablais paie ses erreurs du passé. Le projet médical et de soin, qui définit les spécialités et les types d’opérations qui seront réalisés par l’établissement, n’a pas suffisamment été développé, selon notre enquête.

En conséquence, de nombreux médecins du HRC et praticiens installés sur la Riviera et dans le Chablais,  tournent le dos à l’hôpital de Rennaz, mécontents de ce manque d’intégration. Des départs qui entraînent une baisse du nombre d’hospitalisations. Depuis 2014, année de la fusion du HRC, les activités en soins aigus ont diminué de 7%.

Notre enquête complète est à découvrir demain à 17 heures dans notre émission « Le Club ».