L’agriculture semble sortir de l’impasse. Depuis la fin du mois d’avril, les travailleurs étrangers sont de retour grâce aux autorisations de libre circulation et au maintien des liaisons aériennes notamment entre le Portugal et la Suisse.

Cette main d’œuvre tombe à point nommé pour les agriculteurs qui font face au retour au travail des personnes au chômage partiel, venues donner un coup de main à l’agriculture helvétique durant la crise. Les professionnels valaisans de la branche tirent d’ailleurs un bilan positif de la bourse à l’emploi Agrix. Cette plateforme, mise en place au début de la crise, a permis d’embaucher suffisamment de cueilleurs pour éviter des pertes de récolte.