Plus de 58’000 nouvelles causes ont été introduites, ce qui représente une faible augmentation par rapport à l’année précédente. Un nombre presque équivalent d’affaires a été traité pendant la même période.

Dans son communiqué, le Tribunal cantonal indique qu’une hausse significative des affaires reçues par les différentes juridictions pénales doit être relevée.

Il explique également que les autorités judiciaires reprennent, dès aujourd’hui, une activité plus large. Progressivement, elles notifieront à nouveau l’ensemble des décisions judiciaires et enverront des courriers impliquant un délai, afin de permettre l’avancement des différentes procédures.