Des rencontres ont eu lieu entre le Département de la santé, des affaires sociales et de la culture, et deux établissements sanitaires privés: la Clinique de Valère, et la Clinique CIC.

Bien que la situation soit actuellement sous contrôle sur les différents sites de l'Hôpital du Valais ainsi qu'au sein de l'Hôpital Riviera-Chablais, l'expérience en Italie et au Tessin notamment a montré que le nombre de patients à prendre en charge en raison du coronavirus peut rapidement exploser. Par ailleurs, au vu de la situation extraordinaire, le Conseil d'Etat a autorisé le département concerné à réquisitionner, si besoin, les institutions sanitaires et les professionnels de la santé nécessaires à assurer la protection de la population.