La HES-SO Valais-Wallis se tourne vers la vidéosurveillance. Le but est de garantir la sécurité, explique aujourd’hui le direc

teur de l’établissement à nos confrères de Rhône FM, repris par l’agence Keystone-ATS. Surpris de n’avoir été ni consulté ni informé par la démarche, le préposé cantonal à la protection des données et à la transparence, Sébastien Fanti, envisage des investigations.

De son côté, le directeur de l’école assure que le règlement mis en place est conforme à la protection des données. Il est connu et consultable sur le site de la HES-SO Valais-Wallis, indique François Seppey.