Le Tribunal cantonal a rejeté l'appel de Jean-Marie Bornet. L'ancien porte-parole de la police valaisanne avait été condamné en première instance pour infraction à la loi sur les armes, écopant d’une peine pécuniaire de sept jours-amende avec sursis.

Jean-Marie Bornet avait recouru contre cette décision prise en septembre 2017 et demandait son acquittement. Aujourd’hui,  l’instance cantonale a également rejeté l’appel du Ministère public qui lui, préconisait une peine plus sévère.