Les start-up de l’EPFL ont engrangé près de 286 millions de francs l’an dernier.

Ce montant est le deuxième plus important jamais enregistré sur le campus, après le record atteint en 2016. La somme est répartie entre 33 jeunes entreprises. Trois d’entre elles, actives dans le domaine de la connectivité, dans le traitement des maladies auto-immunes et dans les biotechnologies, ont levé plus de 20 millions.