Le constat est dressé dans un rapport de l’Observatoire valaisan de la santé, qui a extrait des données d’une enquête suisse menée en 2017.

Si la consommation quotidienne est en baisse, le phénomène des ivresses ponctuelles se renforce dans le canton, tant chez les femmes que chez les hommes. 13% d’entre elles et 28% d’entre eux ont déclaré consommer au moins quatre à cinq verres en une seule occasion. Et ce au minimum à un rythme mensuel.

Côté vaudois, même constat. 16% des Vaudoises et 25% des Vaudois ont ainsi indiqué avoir des ivresses ponctuelles chaque mois.