La commune de Rennaz souffre d’une surcharge administrative.

Les autorités du village de 840 habitants n’étaient pas prêtes pour les réalités de l’hôpital Riviera-Chablais. Il s’agit surtout de demandes de permis B ou de travail pour les frontaliers. En outre, les employés communaux doivent également traiter les plaintes des habitants et revoir certains règlements, dont celui du parking de jour. Pour faire face, la commune a augmenté la force de travail du contrôle des habitants et espère que la situation se calmera après quelques mois.