Romande Energie a connu une progression de son chiffre d'affaires  l’an dernier et amélioré sa marge opérationnelle brute. En revanche, le bénéfice net de l’énergéticien vaudois enregistre un recul de plus de 50% pour s’établir à 53,5 millions de francs.

Cela s'explique par un gain unique de 40 millions comptabilisé en 2017, en lien avec la réforme de la fiscalité des entreprises. En termes de volumes également, l’entreprise affiche un repli. L'énergie distribuée sur le réseau a stagné tandis que le courant vendu a reculé de 3,8%.

Quant à 2019, elle sera marquée par le départ à la retraite du directeur général Pierre-Alain Urech pour Romande Energie. Christian Petit lui succèdera au mois de juin.