La centrale de chauffage à bois à distance, à Bex, pourrait changer de propriétaire. La Municipalité propose aux conseillers communaux de se prononcer sur la vente de l’installation en octobre prochain. Une entreprise est intéressée à la reprendre pour 3,2 millions de francs et à louer les locaux pour 10'000 francs par an.

En service depuis 2012, la centrale fournit de l’énergie aux bâtiments communaux bellerins. Les autorités déplorent cependant une perte annuelle moyenne d’environ 280'000 francs due au surdimensionnement de l’installation.