La Cour des comptes a présenté un audit à ce sujet ce matin.

Ce rappel à l’ordre concerne le dédommagement de salariés dont les revenus ne peuvent plus être assurés par leur employeur. Des soupçons d’indemnités indues versées par le syndicat UNIA avaient éveillé les soupçons de la justice, il y a plus d’une année. Indépendamment de cette enquête pénale, la Cour des Comptes s’est saisie du dossier. Elle n’a décelé aucun versement fictif mais a émis une série de recommandations pour pallier un manque de rigueur et de contrôles.